Bénin: La campagne pour le second tour de l’élection présidentielle très moche.


1- Un premier tour très palpitant.

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle proclamés par la Cour constitutionnelle donne gagnants pour le second tour les candidats Lionel ZINSOU (27,11%) et Patrice TALON (23,52%). L’un se réclamant de la Vraie rupture et l’autre de la Rupture.

Après la période de l’effervescence dans les deux états major des candidats venus en tête, l’heure aux différents ralliements. Le candidat Lionel ZINSOU maintient sa grande coalition dite republicaine, composée des forces FCBE, coalitiion du chef de l’Etat, le PRD, parti du président de l’Assemblée Nationale, la RB, le parti du maire de la ville de Cotonou, avec les nombreux autres partis alliés.

Quant au camp dit de la Rupture, il compte en son sein les partis qui avaient soutenu le candidat Patrice TALON au premier tout comme Alternative Citoyenne.  A ce lot de partis viennent s’ajouter tous les partis et mouvements des candidats recalés au premier tour, notamment le candidat  Sébastien ADJAVON venu en troisième position avec 22,07%, le candidat Abdoulaye BIO TCHANE,( 7%) et Pascal Irenée KOUKPAKI (5%). Dans ce grand nombre il faut remarquer aussi tous les anciens ministres du président Boni YAYI, comme Alexandre HOUNTONDJI, François NOUDOGBESSI, Kogui N`DOURO, Richard SENOU et ses nombreux conseillers spéciaux et techniques qui polluaient le palais de la présidence et tombés autrefois en disgrâce. Cet attroupement des anciens dignitaires qui ont pactisé avec le président sortant fait craindre aux observateurs que la Rupture ne soit un retour déguisé de ceux qui ont mangé dans la calebasse avec des poêles ou des pêles. Est ce une rupture quand tous les ministres déchus d’un régime se retrouvent avec un ancien bras financier du régime accusé à tort ou à raison de destabiliser le pays en projettant l’empoisonnement du chef de l’Etat. Affaire classée non lieu depuis et pardon proclamé de chaque côté des protagonistes.

2 – Un second tour sans grande effervescence.

La deuxième phase de cette campagne se caractérise par une raréfaction des mouvements comme au premier tour. Loin de nous les grands meetings ou rassemblement populaires. Les grandes caravanes laissent la place aux contacts de proximité. Déficit de moyens financiers ou changement de stratégie. Seuls les candidats peuvent le dire. L’autre raison pourrait aussi être que chaque candidat estime de son côté que le tour est gagné et point n’est besoin de jeter l’argent par la fenêtre. Ceci serait une grave erreur car cette élection du 20 mars est en toute une autre.

En tout cas à quelques heures du scrutin, le pays est calme, les béninois vaquent paisiblement à leurs occupations, ils vont et viennent en paix au moment où certains responsablent de parti sillonnent les maisons pour distribuer encore quelques billets de banque qui traînent ça et là dans les coffres.

Vivement que le 20 mars le peuple sorte voter et que celui qui va amorcer le développement de ce petit pays , le Bénin sorte des urnes.

le candidat Talon faisant promotion pour Zinsou. Pur montage

le candidat Talon faisant promotion pour Zinsou. Pur montage

Le candidat Zinsou fait campagne pour Talon: Pur montage

Le candidat Zinsou fait campagne pour Talon: Pur montage


tokpanoukoudjo

A propos de tokpanoukoudjo

Je suis Béninois, résident au Sénégal. Médecin de formation et spécialiste des maladies infectieuses et tropicales. En outre j'ai une licence en sociologie, ce qui m'aide à faire le pont avec l'homme qui est le coeur de ma profession médicale. En effet tout bon médecin, doit connaître la sociologie de son patient. Car une médecine sans sociologie est une médecine déshumanisée. Ma passion se résume essentiellement en l'écriture et la littérature. Ainsi je suis auteur de "Cedôtôde ou une enfance brisée", roman, édité aux stars Editions, Cotonou, Septembre 2013. A travers ce roman j'évoque la vie difficile des enfants placés appellés '' vidomessi'' en langue '' goungbé'' parlée à Porto-Novo au sud du Bénin. En cours de publications: "Où va le monde des charognards et des vautours", éditions Harmattan, Sénégal. Cet essai de 200 pages aborde les incohérences de la politique africaine et internationale. Cette politiqque qui au nom des intérêts des Etats n'hésite pas à sacrifier des vies humaines. "Ma conviction intime pour le MJUD", Stars Editions. Il s'agit d'une oeuvre de militantisme politique qui relate mon petit parcours d'activiste politique à travers le Mouvement des Jeunes Unis pour le Développement (MJUD). J'ai rencontré mondoblog sur RFI grâce à ma passion pour la culture et la littérature. J'y fais mon petit chemin d'apprenant, pour partager avec le monde les vécus sociétaux et culturels autour de moi. Mes leaders spirituels et charistimatiques sont: Patrice Lumuba, Thomas Sankara, Martin Luther King et Nelson Mandela. Je crois en leur lutte pour un monde plus humain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *