Cotonou se noie juste après les premières pluies 1


Depuis le début de ce mois de Juin 2015,la vile de Cotonou renoue avec la grande saison pluvieuse. Des orages ne cessent de se déverser sur la métropole béninoise avec son cortège de désagréments. Les voies de circulation sont inondées, empêchant la libre circulation. Les cannivaux rejettent leur trop plein dans les maisons déjà imbibées d’eau. Plus de place pour les habitants, plus de place pour les lits et matelas qui flottent dans l’eau. Les habitants dorment les pieds dans l’eau. Du quartier Agla, à Avotrou en passant par Ste Rita et Hindé, c’est l’eau partout.
Inondation_cotonou_1[1]
La ville ce Cotonou, vitrine du Bénin souffre d’une urbanisation mal faite. Les maisons sont construites sur le lit des cours d’eau et les marécages qui sont les réceptacles naturels de l’eau sont vendues aux populations. Réssultats: A la tombée de chaque pluie, la ville de Cotonou plonge le nez dans l’eau et tous les cotonois deviennent des grenouilles.
Inondation_5[1]
Pire les autorités en charge de la ville viennent justifier le phénomène réccurrent de l’innondation. Elles ont développé plusieurs programmes sans parvenir à touver la bonne formule. Ici on parle tantôt de la politique 3CI à comprendre: Cotonou en campagne contre l’inondation, ou PGUD c’est à dire Programme de Gestion Urbaine Décentralisée.
Mais au finish, fiasco total. Pour l’instant c’est la campagne électorale pour la conquête de la mairie qui occupe tous les esprits, politiciens comme habitants.
Mais que dire des maladies liées à l’eau dans un pays ou les conditions de l’hygiène sont précaires et les habitants cohabitent avec les ordures et les animaux en divagation: Bonjour le choléra, les parasitoses et les fièvres typhoïdes.
Inondation_cotonou_2[1]
Les cotonois et cotonoises ont pieds et mains dans l’eau, les autorités se pavanent à la recherche d’électeurs. Les véhicules des particuliers sont submergés par l’eau de ruissellemet, quand les ordures flottant dans l’eau sont charriées sur des kilomètres.Les véhicules terminent leur course, renversés dans les rigoles remplies d’eau de ruissellement sales, polluées et infestées de bestioles et des ordures ménagères et de vidange.Les fécès flottent à la surface de l’eau faiasnt voltiger de grosses mouches aux ailes dorées.
Inondation_cotonou_3[1]
Inondation_cotonou_6[1]
C’est cela la belle Cotonou dans l’eau. Tous, nous sommes devenus batraciens et poissons.
Vive la pluie, vive l’eau et que vive le choléra et les maladies du péril fécal.
Cotonou sous l’eau c’est notre quotidien.
Inondation_cotonou_4[1]


tokpanoukoudjo

A propos de tokpanoukoudjo

Je suis Béninois, résident au Sénégal. Médecin de formation et spécialiste des maladies infectieuses et tropicales. En outre j'ai une licence en sociologie, ce qui m'aide à faire le pont avec l'homme qui est le coeur de ma profession médicale. En effet tout bon médecin, doit connaître la sociologie de son patient. Car une médecine sans sociologie est une médecine déshumanisée. Ma passion se résume essentiellement en l'écriture et la littérature. Ainsi je suis auteur de "Cedôtôde ou une enfance brisée", roman, édité aux stars Editions, Cotonou, Septembre 2013. A travers ce roman j'évoque la vie difficile des enfants placés appellés '' vidomessi'' en langue '' goungbé'' parlée à Porto-Novo au sud du Bénin. En cours de publications: "Où va le monde des charognards et des vautours", éditions Harmattan, Sénégal. Cet essai de 200 pages aborde les incohérences de la politique africaine et internationale. Cette politiqque qui au nom des intérêts des Etats n'hésite pas à sacrifier des vies humaines. "Ma conviction intime pour le MJUD", Stars Editions. Il s'agit d'une oeuvre de militantisme politique qui relate mon petit parcours d'activiste politique à travers le Mouvement des Jeunes Unis pour le Développement (MJUD). J'ai rencontré mondoblog sur RFI grâce à ma passion pour la culture et la littérature. J'y fais mon petit chemin d'apprenant, pour partager avec le monde les vécus sociétaux et culturels autour de moi. Mes leaders spirituels et charistimatiques sont: Patrice Lumuba, Thomas Sankara, Martin Luther King et Nelson Mandela. Je crois en leur lutte pour un monde plus humain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Cotonou se noie juste après les premières pluies