La précampagne pour l’élection présidentielle bât son plein Au Bénin.

Article : La précampagne pour l’élection présidentielle  bât son plein Au Bénin.
3 février 2016

La précampagne pour l’élection présidentielle bât son plein Au Bénin.

Le 06 Avril 2016 le Bénin va fermer une page importante de son histoire politique: dix ans du régime Yayi, du changement à la refondation. Le chef de l’Etat actuel va passer le témoin à celui qui sera élu au suffrage universel ce 28 février 2016. Actuellement c’est la précampagne qui occupe toute la classe politique.


 

– Un départ plus que certain.                                                                                                                                       La volonté du peuple aura euu raison des manigances souteraines pour une révision  de la constitution béninoise par  le président Boni Yayi. Bien que tous les Béninois soient conscients des insuffisances de la loi fondamentale actuelle, nombreux sont ceux qui ne souhaitent pas qu’elle soit revue à la fin du règne du président sortant. En effet, beaucoup craignent que le virus de la  » révision opportuniste » n’infecte le président Yayi à l’instar de ses pairs du continent. Dès lors la précampagne pour l’élection présidentielle ouvre des opportunités à tous les candidats de venir vanter leur mérite.

-La précampagne dans toute sa fièvre.                                                                                                                      Le fauteuil du chef est vacant. Boulevard ouvert pour les nombreuses intentions de candidatures. C’est ainsi que nous avons vu des candidats de toutes sortes. Il en avait de fortement serieux, comme le premier ministre actuel, l’ex premier ministre et les deux milliardaires d’hommes d’affaires. Par contre il en aussi de ridicules qui n’ont pu valider leur candidature à la CENA, pour plusieurs raisons, parfois pour defaut de certificat de résidence ou encore defaut des 15.000.000 de ccaution.                                                                                                                                                                          La  précampagne battant son plein, nous assistons à plusieurs ralliements. De nouvelles configurations politiques se mettent en place. Les grands candidats qui rallient à leurs causes de grandes forces sont notamment par ordre de manifestation de ralliement:

– Lionel Zinsou, le premier ministre franco-béninois.

Le prmier ministre à gauche investit candidat du parti PRD de me Houngbédji Adrien, président de l'assemblée nationale, le samedi 30 janvier 2016 à Porto Novo
Investiture du candidat Lionel Zinsou par le PRD, le parti du président de l’Assemblée Nationale

Il a pu rallier à sa cause, entre autres formations politiques, le PRD, parti du president de l’Assembléée Nationale et la RB, le parti du maire de la ville de Cotonou.

–   L’autre candidat qui voit autour de lui du monde se constituer est l’ex premier ministre Pascal Irené Koukpaki. L’UNDP de l’ex premiere secretaire parlementaire a rallié son bateau, tout comme beaucoup d’autres mouvements politiques.

Le candidat Koukpaki en démonstration de force politique
Grande manifestation de soutien de soutien pour PIK a l élecction présidentielle

Ici c’est l’espoir que la vague jaune l’emporterait au soir du 28 février 2016. Dans cette même foulée de grands rassemblements  autour des candidats, nous ne pouvons oublier la vague bleue du magnat des produits congelés. Le président Sébastien Adjavon au pouvoir scandent ses sbires. Son implication active dans l’économie béninoise lui crée une bonne influence sur le peuple. Beaucoup de partis se sont aussi ralliés à lui tel que le FDU de l’ex président de l’Assemblée Nationale, le professeur Koffi M. Nago.

L'espoir des partisans de seba de le voir devenir president de la republique
les militants de adjavon lors de sa declaration de candidature

Pour le moment donc la fièvre électorale monte et le thermomètre risque d’exploser. Partout dans les rues et les quartiers, c’est des réunions, des rencontres politiques. Tout le monde participe aux débats. Le peuple attends celui qui offrirait plus de jetons de présence aux réunions. On ne parle pas d’achat de conscience mais plus tôt de petits sous de rien du tout pour le déplacement et ‘acheter de l’eau à boire. Quand le politicien devient subitement généreux, il faut en profiter. Et le peuple a tout comprit. Vivement que le meilleur président gagne pour qu’enfin le peuple prenne son envol.

Tkp

 

 

 

Partagez

Commentaires