Sécurité internationnale: désormais je voyagerais volontiers nu.


Le contexte international est de plus en plus marqué par l’insécurité et le phénomène du terrorisme avec ses attentats très meurtriers. Nulle part au monde, plus personne ne se sent en sécurité et tous nous sommes devenus méfiants les uns des autres. Le voisin et surtout le voisin inconnu inspire une peur inavouée.Tout le monde se méfie de tout le monde.


1- Les contrôles de plus plus renforcés aux frontières et aéroports.

Je suis un pigeon voyageur. Ma passion est le voyage. Mais de plus en plus, cette passion devient lourd à porter. Il y a un peu plus d’un mois je passais par la Côte d’Ivoire pour rejoindre un pays de la sous région. Mais les formalités de police furent rapides. Non encombrant. Mais il y a deux jours que j’ai fait le même itinéraire et alors ce fut éprouvant. A l’aéroport d’Abidjan, la file des voyageurs fut très longue: une longue queue. Les policiers devaient contrôler méticuleusement l’identité de chaque voyageur. Mais encore là pas de problème.

Mon désarroi va commencer au poste du scanner. Là encore une longue file. Mais en plus des baggages à fouiller, il faut enlever chaussures, bracelets, collier et même la ceinture. C’est là j’ai donc décidé de voyager désormais nu. En effet après avoir enlevé la ceinture du pantalon, que reste t-il? Il reste à ce que le pantalon tombe. Le pantalon tombé, que reste t-il? Que le sous vêtement m’abandonne. Alors pour aller plus rapidement dans ces contrôles et arranger aussi la tâche aux policiers et autres garde-frontières, je voyagerais désormais nu.

Un voyageur aussi irrité que moi s’indignait de tout ce temps de contrôle. Alors tranquilement je lui ai rappellé que le week end noir de Grand Bassam en est pour quelque chose. La securité à tous n’a pas de prix. Il faut perdre en temps pour qu’un salaud d`éclairé ou de soi disant illuminé ne fasse exploser l`avion en plein air.

Controle aeroport C.I

Voyageurs en attente de contrôle dans le hall de l`aéroport d’Abidjan. Une longue file

Contrôle des voyageurs à l'aéroport d'Abidjan

Contrôle des voyageurs à l’aéroport d’Abidjan

2- les dérives et perversions sont au rendez-vous

IMG-20160330-WA0008

Ici ce sont les seins qui sont « fouillés«  pour les mêmes besoin de sécurité

Cette situation de fouille corporelle laisse une grande porte ouverte à la perversion et aux manoeuvres de harcellement ou d’attatouchement sexuel. Les gardes-frontières en profitent avec plaisir et à fonds. On palpe les seins à la femme, on lui caresse en passant l’entre jambe. Oui la sécurité collective n’a pas de prix. Mais est ce à tel point?  Mais quelle bombe ou explosif une femme peut-elle cacher dans son sexe ou dans son sein. En tout cas nous voulons vivre en sécurité partout sur la terre, mais aussi un peu de dignité pour nos femmes, nos soeurs et nos mamans. Les terroristes savent comment contourner tous ces mécanismes de surveillance pour apporter la terreur dans nos villes mais surtout dans nos coeurs. Pour finir avec le terrorisme, les puissances qui se disent les gardiens du monde savent bien où attaquer le mal à la racine. Mais l`hypocrisie qui est le maître mot de la gouvernance mondiale sait dicter sa loi. Pour le moment nos femmes se font palper les seins et fouiller le sexe par les garde-frontières et les kalacknikov continuent de faire pleuvoir leurs balles sur d`honnêtes citoyens. Tkp.

Fouille securitaire

Un garde frontière fouillant l’entre jambe d’une voyageuse


tokpanoukoudjo

A propos de tokpanoukoudjo

Je suis Béninois, résident au Sénégal. Médecin de formation et spécialiste des maladies infectieuses et tropicales. En outre j'ai une licence en sociologie, ce qui m'aide à faire le pont avec l'homme qui est le coeur de ma profession médicale. En effet tout bon médecin, doit connaître la sociologie de son patient. Car une médecine sans sociologie est une médecine déshumanisée. Ma passion se résume essentiellement en l'écriture et la littérature. Ainsi je suis auteur de "Cedôtôde ou une enfance brisée", roman, édité aux stars Editions, Cotonou, Septembre 2013. A travers ce roman j'évoque la vie difficile des enfants placés appellés '' vidomessi'' en langue '' goungbé'' parlée à Porto-Novo au sud du Bénin. En cours de publications: "Où va le monde des charognards et des vautours", éditions Harmattan, Sénégal. Cet essai de 200 pages aborde les incohérences de la politique africaine et internationale. Cette politiqque qui au nom des intérêts des Etats n'hésite pas à sacrifier des vies humaines. "Ma conviction intime pour le MJUD", Stars Editions. Il s'agit d'une oeuvre de militantisme politique qui relate mon petit parcours d'activiste politique à travers le Mouvement des Jeunes Unis pour le Développement (MJUD). J'ai rencontré mondoblog sur RFI grâce à ma passion pour la culture et la littérature. J'y fais mon petit chemin d'apprenant, pour partager avec le monde les vécus sociétaux et culturels autour de moi. Mes leaders spirituels et charistimatiques sont: Patrice Lumuba, Thomas Sankara, Martin Luther King et Nelson Mandela. Je crois en leur lutte pour un monde plus humain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *